220406 - Splann ! Global, regional and national trends of atmospheric ammonia derived from a decadal (2008–2018) satellite record Environmental Research Letters
Y’a de la joie, l’ammoniac par-dessus les toits…

par | 21 04 2022

Depuis la publication de notre enquête « Bretagne : bol d’air à l’ammoniac », une équipe de scientifiques franco-belge a décidé d’analyser plus précisément la concentration en NH3 au-dessus de notre péninsule grâce à des satellites.

La concentration en ammoniac dans l’air a augmenté d’environ 24 %, en France, sur onze ans, selon des chercheur·ses du Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (Latmos) et de l’Université libre de Bruxelles. L’équipe a publié l’an dernier des résultats qui montrent que les pays européens s’éloignent des objectifs de réduction qu’ils se sont eux-mêmes fixés.

Les inventaires d’émissions, basés sur du déclaratif, ne sont pas cohérents avec les données satellitaires de la mission IASI. Un fort décalage en 2018 souligne, pour les scientifiques, « l’urgence de prendre en compte les facteurs météo ». En effet, la chaleur favorise la volatilisation de l’ammoniac. Or, il fait de plus en plus chaud, notamment lors des épandages printaniers.

L’article publié dans la revue Environmental research letters se termine par une rapide étude du cas des Pays-Bas, pays d’élevage intensif souvent comparé à la Bretagne. Alors que les émissions d’ammoniac déclarées y ont baissé de 63 % depuis 1990, la concentration dans l’air de ce polluant a suivi la tendance inverse. Des efforts bien plus significatifs doivent donc être accomplis pour préserver la santé humaine comme la biodiversité.

Information Splann ! : une campagne de mesures se déroulera le mois prochain, en Bretagne, afin de tester divers instruments et méthodologies dans le but d’améliorer les inventaires d’émissions.

Lire notre enquête « Bretagne : bol d’air à l’ammoniac »

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des contenus inédits par courriel et soyez alertés de nos nouvelles enquêtes. C'est gratuit ! (ou en breton ici)

E brezhoneg ? Ou en français ?

Vous pouvez visiter notre site en breton ou fermer cette fenêtre pour continuer votre navigation.

Soutiendrez-vous notre journalisme d'enquête ?

En tant que journalistes, nous avons fondé Splann ! pour mener des enquêtes au long cours sur des sujets sensibles qui touchent à la Bretagne. Vous pouvez lire ici nos motivations.

Notre mission exige de rester indépendants de toute puissance politique et d'argent. Les contributions de nos lectrices et lecteurs sont donc essentielles pour financer un travail gourmand en ressources et garder nos articles accessibles à tous. Si vous le pouvez, envisagez de nous faire un don ponctuel, mensuel ou annuel. Il ouvre droit à une réduction d'impôt. Merci.