220214 - Splann ! Port de Brest Crédits Matt Keral by Flickr
Glané pour vous dans la presse, en novembre 2022

par , , , | 23 11 2022

Chaque mois, la rédaction de Splann ! vous conseille plusieurs enquêtes, reportages ou documentaires en lien avec ses centres d’intérêts qui auraient mérité plus de visibilité.

🍼 Lait caillé. Deux ans après son enquête « Lactalis, une firme sans foi ni loi », le média d’investigation Disclose revient à la charge avec de nouvelles révélations. Morceaux de plastique dans les sachets de fromage rappé Président, lait exposé au soleil durant plusieurs heures, ou présence de salmonelles ne sont que quelques-uns des exemples illustrant des failles de sécurité et d’hygiène dans la multinationale du lait.

🧵 Cauchemar chez Noz. Salariat déguisé, renvois sans préavis, précarité… Ouest-France se plonge dans les entrailles de Noz et du quotidien de ses salariés (payant). L’entreprise de déstockage pèse lourd dans l’ouest où sont implantés 71 de ses 303 magasins. Son fondateur, Rémy Adrion, s’était même hissé parmi les 300 premières fortunes de France. Quarante-six ans après son lancement, Noz est accusé de plusieurs violations du droit du travail et suspecté d’avoir mis en en place un montage de sociétés qui l’exonère de composer avec des syndicats.

💰 Devinette. Situé à 300 m de la plage du Stêr, à Penmarc’h (29), je sers à loger des vacanciers et la ville de Courbeboie (92) m’a cédé en 2017 pour 150 000 €. Que suis-je ? Un mobil home ? Perdu. Je suis un centre de vacances, acheté par l’adjointe à l’urbanisme penmarchaise de l’époque qui m’a transformé depuis en résidence de standing à 4 400 € la semaine l’été. D’après Le Canard enchaîné, l’élue avait dissuadé de potentiels acquéreurs en agitant un risque de tsunami ! Alerté sur les conditions de cette vente par le maire LR de Courbevoie, le parquet de Quimper a ouvert une enquête préliminaire sous la qualification de prise illégale d’intérêts.

👅 Bilinguisme. Une nouvelle convention État-Région a été signée au printemps concernant l’enseignement public bilingue. L’objectif affiché : 30 000 élèves pour la période 2022-2027. Dans son numéro de novembre, Le Peuple Breton consacre un dossier à l’état de l’enseignement de la langue bretonne à l’école (payant). Malgré les annonces des institutions, le manque d’enseignants fragilise la filière sans que de réelles mesures ne soient prises.

🎣 Mer sans poisson. Des navires-usines européens et asiatiques viennent piller les bancs de poissons au Sénégal, pour en faire des farines qui nourriront les poissons d’élevages. Face à ce drame qui leur ôte leur pain quotidien, de nombreux pêcheurs locaux tentent la dangereuse route de l’exil, vers l’Europe. Certains d’entre eux sont parvenus jusqu’en Bretagne, pour devenir… pêcheurs, évidemment. À lire dans La Revue Dessinée (payant).

🎥 Ça tourne. Soulagement pour les producteurs du film « Les Algues vertes ». Le 28 octobre, un mél du président du conseil régional de Bretagne, Loïg Chesnais-Girard (ex-PS), les informe qu’une subvention de 250 000 € sera mise au vote lors de la commission permanente le 7 novembre. Un montant dépassé une seule fois depuis 2014 pour un long-métrage de fiction, d’après les données en ligne de la Région. Lors du vote, la majorité a trouvé le soutien des groupes écologistes et régionalistes, tandis que les centristes de Nous la Bretagne ont préféré s’abstenir et que la droite (LR-UDI) s’est prononcée contre. Le RN était absent.

Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des contenus inédits par courriel et soyez alertés de nos nouvelles enquêtes. C'est gratuit ! (ou en breton ici)

E brezhoneg ? Ou en français ?

Vous pouvez visiter notre site en breton ou fermer cette fenêtre pour continuer votre navigation.

Soutiendrez-vous notre journalisme d'enquête ?

En tant que journalistes, nous avons fondé Splann ! pour mener des enquêtes au long cours sur des sujets sensibles qui touchent à la Bretagne. Vous pouvez lire ici nos motivations.

Notre mission exige de rester indépendants de toute puissance politique et d'argent. Les contributions de nos lectrices et lecteurs sont donc essentielles pour financer un travail gourmand en ressources et garder nos articles accessibles à tous. Si vous le pouvez, envisagez de nous faire un don ponctuel, mensuel ou annuel. Il ouvre droit à une réduction d'impôt. Merci.